skip to Main Content

Historique du chapitre d’Ottawa

Notre chapitre est unique en Ontario quant à son engagement global à long terme visant à rendre la médiation accessible au public.

Les membres fondateurs du chapitre d’Ottawa ont accompli des travaux novateurs dans les années 1980 et 1990 pour promouvoir la médiation et mener une campagne pour son acceptation.

Certains membres fondateurs ont participé à une recherche sur les politiques fédérales au cours des années 1990 qui ont mené à l’ajout de la médiation familiale à la Loi sur le divorce et à la Loi portant réforme du droit de l’enfance.

Chronologie de la médiation à Ottawa

1982

L’Association ontarienne de médiation familiale (AOMF) est établie, et John Goodwin est président de l’organisme provincial.

Le juge George Walsh, alors responsable de la Division du droit de la famille de la Cour suprême de l’Ontario, s’adresse à la première assemblée annuelle de l’AOMF. Son appui enthousiaste à la médiation familiale contribue à stimuler le soutien de la communauté juridique ontarienne. En 2013, la première compétition fictive en droit de la famille du Canada a été nommée la « Walsh Family Law Moot » [compétition fictive Walsh en droit de la famille] pour reconnaître la contribution exceptionnelle du juge Walsh au développement du droit de la famille en Ontario.

1983

Discussions informelles concernant la mise sur pied du Comité régional d’Ottawa de l’AOMF. Atelier de médiation familiale du Centre de service familial offert par Cathy Aitken et Robert McWhinney.

1984

Le Comité régional d’Ottawa de l’AOMF est établi et Cathy Aitken est présidente.

1986

Le Comité régional d’Ottawa de l’AOMF devient le chapitre d’Ottawa de l’AOMF.

L’AOMF établit le Code of Professional Conduct for family mediators [code de conduite professionnelle pour les médiateurs familiaux].

Un cours sur la médiation familiale est offert à l’Université Carleton, donné par les instructeurs Cecil Fennell, Connie Renshaw, Valerie Whitlam et Wilma Stollman.

1987

Programme de formation continue du Barreau du Haut-Canada sur la médiation familiale.

Les membres du chapitre Cathy Aitken et Cecil Fennell sont les instructeurs conjoints d’un nouveau cours de l’Université Carleton sur la médiation familiale offert par la Faculté de droit et d’études juridiques.

1988

Connie Renshaw, Valerie Whitlam et John Goodwin reprennent le rôle d’instructeurs du cours sur la médiation familiale offert par l’Université Carleton. De nos jours, ce cours continue d’être offert sous différentes formes. À différentes périodes, les instructeurs étaient notamment les membres du chapitre Peggy Malpass, Shelagh Macdonald et Kent Swinburne, entre autres.

1990

John Goodwin lance l’Ottawa Peer Luncheon, qui devient un événement mensuel du chapitre d’Ottawa pendant les trente années suivantes, organisé et animé par John.

1993

Le chapitre d’Ottawa de l’AOMF présente une réponse au document du ministère de la Justice fédéral intitulé « Document de travail public sur la garde d’enfants et le droit d’accès ». Cette discussion stratégique a aidé ultérieurement à constituer le fondement des modifications apportées à la Loi sur le divorce du Canada qui sont entrées en vigueur en 2021.

1994

Dixième anniversaire, chapitre d’Ottawa

1996

L’assemblée générale annuelle de l’AOMF et la conférence sur la médiation familiale ont lieu à Ottawa, organisées par Hania Grabowski, Jane Pederson et Connie Renshaw.

1998

Hania Grabowski, Jackie Huston, Lena Jones et d’autres exercent des pressions sur le gouvernement de l’Ontario et des juges locaux afin de mettre sur pied une Cour unifiée de la famille. Elles espéraient que la médiation familiale ferait partie intégrante du nouveau système. En 1999, bien que la médiation familiale ne soit pas entièrement intégrée, le palais de justice d’Ottawa offre des services judiciaires de médiation familiale pour la première fois.

La désignation AccFM (AOMF) est adoptée.

1999

Les services judiciaires de médiation familiale sont établis au palais de justice d’Ottawa. Une vision holistique des membres fondateurs du début des années 1980 commence à prendre forme, qui comprend i) la simplification et l’unification du système des tribunaux de la famille et ii) la prestation de la médiation au sein du système judiciaire lui-même.

La mairesse Jacquelin Holzman déclare la semaine du 29 avril au 5 mai « Semaine de la médiation familiale ».

2000

Le chapitre d’Ottawa de l’AOMF établit un partenariat avec Médiation familiale Canada (MFC) pour parrainer une conférence nationale à Gatineau, au Québec.

2004

Vingtième anniversaire, chapitre d’Ottawa

2006

Barbara Cohen, présidente du chapitre, organise une émission radiophonique mensuelle présentant un segment sur le mode substitutif de résolution des différends (MSRD) animé par Ernie Tannis, membre du chapitre d’Ottawa.

2010

Kenneth Cloke est mis en vedette dans le cadre d’un atelier de deux jours offerts conjointement par le chapitre d’Ottawa de l’AOMF et MFC.

2012

Dîner de gala et cérémonie de remise des prix avec Bernie Mayer, en l’honneur des membres fondateurs.

2013

Le Walsh Family Law Moot se tient à Toronto en l’honneur du juge George Walsh, le juge qui avait pris la parole lors de la première assemblée générale annuelle de l’AOMF en 1982, alors que John Goodwin était le premier président de l’AOMF. Le juge Walsh était à l’avant-plan des travaux visant à simplifier, à accélérer et à humaniser le tribunal de la famille. Les membres du chapitre d’Ottawa contribuent à cet événement annuel en préparant des étudiants en droit pour le concours de négociation et en agissant en tant que juges bénévoles.

2014

Trentième anniversaire, chapitre d’Ottawa

2015

L’honorable juge Jennifer MacKinnon est la conférencière principale de l’assemblée générale annuelle de la Section régionale. Elle aborde le rôle de la médiation dans l’accès à la justice.

2017

Barb Cohen, en collaboration avec Jane Murray et Marc MacAuley (parrainée par l’AOMF d’Ottawa, Services à la famille Ottawa et Divorce collaboratif Ottawa), crée la brochure intitulée Separation? Your Roadmap to Success: Information and Resources for Separating Couples (PDF) (Séparation? Votre feuille de route vers le succès : Renseignements et ressources pour les couples qui se séparent), une infographie conviviale et bilingue visant à aider les consommateurs à comprendre les diverses options en matière de résolution des différends et les coûts qui y sont associés en cas de séparation.

2018

Le président Christopher Deeble collabore avec le président de l’AOMF provinciale afin de veiller à ce que les mémoires soient présentés en temps opportun au Comité sénatorial permanent des Affaires juridiques et constitutionnelles.

Ceux-ci sont inclus dans le rapport du Comité au Sénat pour la troisième lecture. Voir également : Observations au trente-quatrième rapport du Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles (projet de loi C-78) (PDF)

2019

En mai, la conférence annuelle Family Peacemakers – une initiative conjointe de l’Association ontarienne de médiation familiale et de l’Ontario Association for Collaborative Professionals – a lieu à Ottawa, à l’hôtel Brookstreet, en octobre. Le président Christopher Deeble invite l’honorable David Lametti, ministre de la Justice et procureur général du Canada, à prononcer un discours liminaire lors de la conférence Peacemakers. Le sujet porte sur la nouvelle modification apportée à la Loi sur le divorce, qui confère une nouvelle priorité à la résolution extrajudiciaire des différends, la médiation étant expressément légiférée pour la première fois depuis la création de l’AOMF.

En juin, le ministre fédéral de la Justice, David Lametti, prend la parole devant le Comité sénatorial, saluant les avantages de la médiation familiale :

« Il nous était demandé de concilier des choses très différentes et je crois vraiment que nous avons réussi. Certaines dispositions encouragent la réconciliation et le recours à la médiation pour que les parents puissent régler leurs différends avant de faire intervenir les tribunaux. Les dispositions sur le fardeau présomptif en cas de procès visent aussi à faciliter la médiation. Si le cadre d’analyse sur lequel s’appuiera le tribunal est connu à l’avance, il est plus facile de faire avancer le processus de médiation avant le procès, et peut-être même d’éviter un procès. »

Les mémoires présentés au Sénat résument des décennies de recherche sur les politiques provinciales et fédérales.

Le Conseil d’administration organise une séance extraordinaire de discussion ouverte avec la Section régionale et reçoit le mandat unanime d’entreprendre un remaniement organisationnel de cette dernière.

2020

La présidente Valerie Morinville commence le travail de remaniement organisationnel en confiant aux comités les livrables suivants : un document sur le mandat expliquant la raison d’être de la section d’Ottawa, un nouveau site Web, un ensemble de règlements administratifs et une nouvelle politique d’adhésion.

Au nom du Conseil, Shauna-Marie Young mène un processus de mobilisation et de consultation des membres qui permet de cerner les points clés et les préoccupations de ceux-ci.

2021

La Loi sur le divorce du Canada et la Loi portant réforme du droit de l’enfance de l’Ontario entrent en vigueur. Les modifications sont reformulées pour reconnaître l’importance de tenter de résoudre les différends par la médiation, la négociation ou le droit collaboratif, afin de réduire le préjudice causé aux enfants.

Shauna-Marie Young interroge les membres. Les thèmes et les tendances sont recueillis, analysés et présentés au Conseil d’administration. En collaboration avec un consultant tiers, un plan de changement/développement organisationnel est établi.

2022

Le président Christopher Deeble poursuit le travail continu et intensif de remaniement organisationnel entamé depuis deux ans sous la direction de Valerie Morinville.

Les résultats du plan de changement/développement organisationnel sont maintenant des livrables achevés :

  • Mandat
  • Règlements administratifs
  • Politique d’adhésion
  • Site Web

Il a fallu dix mois pour créer, mettre à l’essai et lancer le nouveau site Web de la Section régionale. Il s’agit du tout premier site Web officiellement bilingue de l’AOMF.

Back To Top